Domaine Romanin

Informations sur le domaine
Informations sur le domaine

Pouilly-Fuissé : une appellation communale dorée au soleil

Nous sommes ici dans la pointe sud de la Bourgogne, à proximité de Mâcon. Le Pouilly-Fuissé, appellation communale exclusivement productrice de blancs s’étend sur une superficie plutôt vaste, pas moins de 763 hectares en tout. 

On retrouve ce vin sur quatre communes de production qui sont : Fuissé, Solutré-Pouilly, Vergisson et Chaintré,  formant une transversale dans le Mâconnais. 

Les terroirs sont massivement à base de bancs calcaire, comme peuvent l’être ceux de la Côte d’Or. Avec comme différence celle d’un paysage beaucoup plus accidenté et culminant à 300 mètres d’altitude pour le vignoble planté. Ici, on retrouve les roches de Solutré, désormais classé grand site de France. Il est vrai que les terres ont hébergé l’une des cultures les plus avancées de la préhistoire, voici 20 000 ans. Les roches de Solutré et de Vergisson présentent un profil découpé en raison des coraux fossiles très durs qui les ont protégés de l’érosion. Le vignoble est situé sur les versants et au pied des roches, sur des éboulis caillouteux et des sols argilo-calcaires du jurassique. 

On retrouve les coteaux de vignes dans de petites criques aux versants assez abrupts, bien exposés à l’Est et au sud-est, situés à partir de 200 mètres d’altitude. 

Autant dire que ce relief et ce sol insolite donnent des vins aux caractéristiques bien spécifiques. Les vins de Pouilly Fuissé sont des blancs plutôt élégants avec une robe allant de l’or pâle à l’or soutenu, avec des reflets verts. En bouche, on retrouve des notes minérales et florales marquées (pêche, tilleul, acacia) voire des notes de pain brioché et de miel. Attention à ne pas confondre ce vin avec son cousin éloigné, situé sur les bords de Loire, le Pouilly Fumé. En dégustation, ce vin est droit, minéral, présentant une belle finesse au palais. 

On pourra le servir avec des crustacés et autres fruits de mer, ainsi qu’avec un foie gras cuit.Mais aussi avec  des viandes blanches et bien sûr des fromages de chèvre, une des spécialités locales plutôt recherchée provenant du Mâconnais.  

Concernant les lieux-dits, on retiendra les vignes blanches, les Perrières, En Montgarcin, les Morlays, Les Crays, La Maréchaude, En France ou encore les Plessys. Une appellation aussi vaste que complexe à appréhender. 

 

Mâcon : la Bourgogne du sud, encore de belles affaires

Le Mâconnais est une terre charnière située entre la côte d’Or et le Beaujolais. L’appellation fait bien partie intégrante de la région Bourgogne et possède une foire aux vins parmi les plus anciennes de France dans ce domaine, mondialement réputée.

Parmi les communes de production attachées au mâconnais, on compte pas moins de 11 communes proches bénéficiant de l’appellation mâcon, à savoir Bray, Burgy, Bussières, Chaintré, Chardonnay, Charnay-les-Mâcon, Cruzille, Davayé, Igé, Lugny, Maney, Milly-Lamartine, Péronne, Pierreclos, Prissé, La Roche Vineuse, Serrières, Saint-Gengoux-le-National, Verzé. 

L’appellation Mâcon est assez étendue et regroupe en tout 580 hectares dont 371 hectares sous l’appellation éponyme Mâcon. Le terroir  est plutôt tout en relief, séparés par des failles parallèles, que sont les monts du Mâconnais, formant un ensemble de chaînons orientés nord-nord-est ou sud-sud-ouest.Les sols bruns calcaires ou calciques permettent  au chardonnay de garde et au pinot noir d’atteindre toute leur dimension.Du côté du chardonnay plus précoce ou du gamay, ils peuvent  prendre toute leur dimension sur des sols siliceux, argileux ou sableux présents dans cette partie méridionale de la Bourgogne.

Du point de vue oenotouristique, la région bénéficie  d’une proximité évidente avec l’autoroute A6 qui relie le sud à Paris. Le patrimoine religieux roman constitué autour de l’ordre clunisien constitue autant de motifs pour arpenter un vignoble qui a enchanté l’écrivain romantique Lamartine, au XIXème siècle et lui a assuré une visibilité dans l’univers littéraire et bien au delà.

L’appellation reconnue comme AOC est ancienne puisqu’elle date de 1937. Le Mâconnais produit tous types de vin : rouge, blanc, rosé, sans oublier les crémants. Les rouge sont parfumés et charnus, vivants et accompagneront bien charcuteries, terrines, jambons…tandis que les blancs, droits et minéraux se marieront à merveille avec les poissons ou les viandes blanches. Les rosés, gouleyants peuvent être idéaux pour une salade ou un dessert. 

Parmi les spécificités, on retiendra que les vins du mâconnais peuvent être servis légèrement plus frais que les rouge de Côte d’Or, notamment (entre 11 et 12 degrés).

Mâcon : Denis Vervier, vigneron entre Fuissé et Solutré

Denis Vervier

Le Domaine Romanin

Il tient son nom de la source gallo-romaine qui jaillit à proximité du domaine, un cadeau de la nature qui garantit une certaine fraicheur dans les caves et qui sert aussi à refroidir les cuves. 

Implanté dans le village de Fuissé, le domaine familial s’étend sur une dizaine d’hectares. Issu d’une famille de vignerons qui travaille la vigne depuis 5 générations, Denis Vervier partage son savoir-faire entre différentes parties du vignoble qui s’étend entre des parcelles à Solutré, où sa mère est née dans une famille de vignerons et de Fuissé, où son père était aussi viticulteur. Avec sa compagne et ses trois enfants, Denis aime toucher à tous les postes au sein du vignoble. Son arrière-arrière grand père exerçait déjà comme tonnelier. Le vignoble de Fuissé s’étend autour du village qui compte 350  habitants et on dénombre environ une quarantaine de domaines, ce qui en fait un vignoble à dominante viticole très marquée. 

Quelques hectares plus loin, c’est Solutré, un endroit mythique qu’on ne présent plus, immortalisé par un ancien président de la République qui venait y faire son pèlerinage médiatique. Bien plus anciennes sont les vignes qui cernent la roche de Solutré. La roche est aussi connue  pour avoir été un site préhistorique important. Ici, ce sont les moines clunisiens qui ont bâti le vignoble, tout comme en Côte d’Or et dans l’Yonne, ce sont les cisterciens. Les cuveries du domaine Romanin sont situées à Fuissé, village qui fût fondé, selon la légende locale par un légionnaire Romain. La création de l’appellation Pouilly-Fuissé remonte à 1936.

C’est la seule appellation qui est mise aux enchères à la vente des Hospices de Beaune chaque troisième dimanche de Novembre. Pour la petite anecdote, le Pouilly-Fuissé a fait l’objet d’achats de vignes (quatre hectares) depuis 1995 par les Hospices de Beaune. Situé à l’extrême sud du département de la Saône et Loire, à une dizaine de kilomètres de Mâcon, les vins de Fuissé sont de plus en plus recherchés. Ils sont exportés et connaissent une côte ascendante sur les tables françaises, qu’elles soient gastronomiques ou non. 

Les appellations

Parmi les vins produits et vinifiés par Denis Vervier, on retiendra bien sûr ses Pouilly Fuissé. Nous en avons sélectionné deux pour le Cellier de Dionysos. Tout d’abord, le terroir de Fuissé, un assemblage de différents terroirs de Fuissé. Le domaine de 10 hectares est particulièrement morcelé en 55 parcelles. Ce qui permet à Denis Vervier de jouer avec les assemblages pour obtenir un vin minéral, caractéristique des Fuissé mais avec un goût miélé  suffisamment long en bouche. Autre Pouilly Fuissé retenu, présent sur 1,7 hectares sur des vieilles vignes, orientées plein sud, le Pouilly Fuissé « Lamure ». il est vieilli en fûts de chêne qui ont trois à cinq ans  afin d’optimiser leur aspect aromatique sans forcer sur le boisé. 

Dernier vin que nous proposons sur le Cellier, le Mâcon Fuissé, un vin à petit tirage issu du village de Fuissé. Le terroir très calcaire en fait un vin riche et très parfumé. Il est idéal à boire en apéritif ou avec un bon fromage de chèvre local. 

Oenotourisme

La terre semble bénie des Dieux depuis un certain nombre de décennies. La présence des moines de Cluny dans les environs ont bien évidemment amené un tourisme religieux et spirituel depuis des siècles. A Fuissé, on compte deux hôtels-restaurants mais aussi des accueils chez l’habitant bien plus authentiques, ainsi que trois gîtes. Beaucoup de randonneurs profitent de cette capacité d’hébergement de ce petit village situé à côté de Solutré qui voit passer chaque année plus de 100 000 personnes. On notera la présence proche de Mâcon et de son célèbre concours viticole reconnu nationalement et au delà.

3 article(s)

par page

Par ordre décroissant
  1. Mâcon-Fuissé - 2009 - Domaine Romanin - Blanc

    Mâcon-Fuissé - 2009 - Domaine Romanin - Blanc

    9,50 €

    Bronze Mâcon 2010 Le Mâcon Fuissé est issu de vignes du Domaine Romanin sur la commune de Fuissé. Ces vignes, agées en moyenne de 12 ans sont situées sur la partie haute du village. Leur terroir très calcaire permet d'élaborer un vin riche et très parfumé.

    Récompense : Médaille de Bronze au Concours des Grands Vins de France de Mâcon 2010

    En savoir plus
  2. Pouilly-Fuissé "Terroir de Fuissé" - 2008 - Domaine Romanin - Blanc

    Pouilly-Fuissé "Terroir de Fuissé" - 2008 - Domaine Romanin - Blanc

    13,50 €

    Le Pouilly-Fuissé « Terroir de Fuissé » est issu des meilleurs parcelles du Domaine Romain sur la commune de Fuissé (Climats : Les Châtaigniers, Ver Cras, Les Préauts...) Ces vignes, agées en moyenne de 35 ans sont situées tout autour du village. La multitude d'expositions et de terroirs ainsi à disposition permet d'élaborer un assemblage complexe des arômes subtiles du chardonnay cultivé dans le dernier grand bastion du sud de la Bourgogne.

    En savoir plus
  3. Pouilly-Fuissé "Lamure" - 2009 - Domaine Romanin - Blanc

    Pouilly-Fuissé "Lamure" - 2009 - Domaine Romanin - Blanc

    15,90 €

    Ce vin de Pouilly-Fuissé est issu de vieilles-vignes agées de 65 à 80 ans cultivées sur les flancs de la célèbre Roche de Solutré-Pouilly. Son terroir très argileux et peu profond, allié à de très faibles rendements et à une longue vinification de 12 mois en fûts de chêne permettent au Domaine Romanin d'élaborer un vin riche et doté d'une belle matière.

    En savoir plus

3 article(s)

par page

Par ordre décroissant